Un film à voir : A touch of sin de Jia Zhang Ke

5 years ago by in cinéma Tagged: ,

La société de distribution AD Vitam est un cas rare pour moi, j’essaye d’aller voir tous les films qu’elle distribue (cela est peut-être lié au fait d’avoir travailler quelques mois avec son responsable mais pas que …).

 

21006036_20131025171007628

Jia Zhangke est un cinéaste chinois né en 1970 à Fenyang, dans la province du Shanxi.

Étudiant en peinture à l’École des beaux-arts de Taiyuan, Jia Zhangke publie un premier roman en 1991. Il entre ensuite à l’Université de cinéma de Pékin, où il fonde un « groupe du film expérimental », considéré comme la première structure de production indépendante en Chine. Issu de la sixième génération de cinéastes chinois dite « underground », il a reçu de nombreux prix dans les festivals de films internationaux.

Les films de Jia Zhangke se caractérisent par un réalisme très accentué, trouvant ses thèmes dans la vie quotidienne des zones semi-urbaines de Chine, où il plante l’envers du décor d’une Chine largement mystifiée par le cinéma chinois grand public. Cela explique qu’il soit apprécié en Europe et quasiment inconnu du public chinois.

En 2006, Zhangke obtenait le Lion d’or à la 63e Mostra de Venise avec Still Life. La même année, il y présentait, dans la section « Horizons », Dong un film documentaire sur le peintre Liu Xiaodong.

Au Festival de Cannes, il présente 24 City en 2008, I Wish I Knew en 2010, et A Touch of Sin en 2013, qui reçut le prix du meilleur scénario.

Synopsis : Dahai, mineur exaspéré par la corruption des dirigeants de son village, décide de passer à l’action. San’er, un travailleur migrant, découvre les infinies possibilités offertes par son arme à feu. Xiaoyu, hôtesse d’accueil dans un sauna, est poussée à bout par le harcèlement d’un riche client. Xiaohui passe d’un travail à un autre dans des conditions de plus en plus dégradantes.
Quatre personnages, quatre provinces, un seul et même reflet de la Chine contemporaine : celui d’une société au développement économique brutal peu à peu gangrenée par la violence.

Je ne vais pas me lancer dans une critique mais je vous donne juste la liste des étoiles de différents journaux :

a_touch_of_sin_etoiles

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Manu

Manu M - Berrichon de Nohant-Vic et/ou Parisien de Montmartre

  • Published: 256 posts

Leave a Comment


92 − = 84

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

#JeSuisCharlie