Mavis Staples en concert au New Morning le 28 octobre 2013

5 years ago by in Concert Tagged: , ,

La Fiche Wikipédia :
Mavis Staples, née le 10 juillet 1939 à Chicago est une chanteuse de soul et blues américaine.

Elle commence sa carrière en 1950 au cœur des Staple Singers, un groupe familial de gospel fondé par son père Roebuck Staples et dans lequel chantaient Mavis, ses sœurs Cleotha et Yvonne et leur frère Pervis. La voix grave et puissante de Mavis devient rapidement la marque de fabrique du groupe, surnommé « God’s Greatest Hitmakers » (les meilleurs faiseurs de succès de dieu). Après plus de dix ans de tournées effectuées d’église en église sur la « route du gospel », les Staple Singers s’engagent dans le mouvement des droits civiques de Martin Luther King (dont Roebuck Staples est ami) et ajoutent à leur répertoire des chansons profanes, notamment politiques.

Mavis Staples enregistre son premier album solo en 1969.

Descendante de la lignée du groupe The Staples Singers auquel elle participe dans les années soixante, Mavis Staples entreprend une carrière solo placée sous le signe d’une soul métissée de gospel, blues et folk. Après le remarquable Only For The Lonely (1970) et quelques errances disco-pop, la fille de Pops Staples revient à ses origines dans Have A Little Fait In Me en 2004 puis We’ll Never Turn Back en 2007. Les albums suivants You Are Not Alone (2010) et One True Vine (2013) sont produits par Jeff Tweedy, leader du groupe Wilco.

Native de Chicago dans l’Illinois le 10 juillet 1939, Mavis Staples chante avec ses frères et soeurs de The Staple Singers dès ses plus jeunes années. Le groupe familial connaît un large succès avec des titres comme « Why (Am I Treated So Bad) » ou « For What It’s Worth » en 1967.

En 1969, la cadette se lance dans l’aventure en solo avec son premier album pour le label Volt, suivi de l’excellent Only For The Lonely en 1970.

Après ces deux réussites de soul descendant du gospel et métissées à la country (son autre style de prédilection), Mavis Staples collabore avec Curtis Mayfield pour un Piece of the Action disco, et le trio d’auteurs-compositeurs Holland-Dozier-Holland pour le surproduit Mavis Staples en 1984.

En 1989, Mavis Staples signe son retour avec le film Graffiti Bridge et l’album Time Waits For No One pour Warner. La collaboration avec Prince se poursuit sur The Voice en 1993, le « nain pourpre » signant la moitié de l’album. En 1996, la fille de Pops Staples interprète le répertoire de son idole dans Spirituals & Gospels: Dedicated to Mahalia Jackson.

La chanteuse fait patienter ses fans pendant huit années avant de revenir en 2004 avec un belle collection de chansons soul, folk, gospel et blues : Have A Little Faith. La carrière de Mavis Staples prend alors un nouveau départ avec les réussis We’ll Never Turn Back en 2007 et You Are Not Alone, produit par Jeff Tweedy en 2010. Toujours produit par le leader de Wilco, l’album One True Vine paru en 2013 est un assortiment de chansons originales (dont trois signées Jeff Tweedy) et de reprises de George Clinton, Nick Lowe, Alan Sparhawk (Low) et « I Like the Things About Me » de son père Roebuck Staples.

Copyright 2013 Music Story Loïc Picaud

Le concert :

Elle sera épaulée par la formation du guitariste de Fairbanks, Rick Holmstrom, qui la suit depuis un an. Tout juste remise d’une opération du genou estivale suite à une chute en concert, la grande dame de la soul rhythm and blues de Chicago emporte dans ses bagages son aînée Yvonne.

bd-tyler-cross-de-nury-et-bruno,M118676

mavis_staples mavis_staples2
Le dernier album One true vine en écoute intégrale

Manu

Manu M - Berrichon de Nohant-Vic et/ou Parisien de Montmartre

  • Published: 256 posts

Leave a Comment


86 + = 92

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

#JeSuisCharlie